• Ibs'on

Les premières caméras de video-surveillance arrivent à Honfleur.

Depuis ce lundi matin, les techniciens de la société " Ibs'on ", basée en région parisienne, sont à pied d'oeuvre pour installer les premières caméras de vidéo-surveillance à Honfleur. Il aura donc fallu attendre plus de deux ans avant que les caméras de vidéo-surveillance arrivant enfin sur le territoire. Des caméras avec vision nocturne et système d'identification de plaques d'immatriculation.

Après avoir bien réfléchi à l´opportunité que pourrait apporter la vidéo-surveillance, alors que, souvenez-vous à maintes reprises Michel Lamarre se disait hostile à en équiper sa ville, le maire de Honfleur a donc cédé, comme beaucoup de maires d´ailleurs dans de nombreuses communes, à équiper la ville de caméras de surveillance.


La société « Ibs'on » installe donc depuis ce lundi matin ces fameuses caméras dans 15 lieux stratégiques définis par les forces de l´ordre et la municipalité. Des caméras qui ont la particularité de pouvoir lire en temps réel les plaques d´immatriculation, de visionner le trafic routier de jour comme de nuit, de visionner le site sur 360° et de suivre un véhicule depuis son arrivée à Honfleur jusqu´à son départ.


Il y a quelques temps, le maire de Honfleur déclarait dans notre journal : « la vidéo-surveillance est aujourd´hui une nécessité pour les agglomérations comme la nôtre, mais il ne faut surtout pas que cela vienne se substituer au travail de la police.

La vidéo-surveillance doit être un complément et non pas un remplacement. Nous avons et nous aurons toujours besoin de nos policiers et de notre commissariat …»

Une quinzaine de caméras de vidéo-surveillance vont donc être installées sur Honfleur pour un montant total d´environ 300 000 € selon notre estimation.


Par la suite, trois personnes, essentiellement des membres de la police municipale et de la mairie, seront habilitées à visionner et sous certaines conditions, les images.

Sur demande expresse et pour les besoins d´une enquête ou d´une infraction constatée, la police nationale sera elle aussi autorisée à visionner les images.

Le terminal vidéo sera quant à lui sécurisé et installé dans l´enceinte même de la mairie.

Quant aux enregistrements ils seront conservés une quinzaine de jours maximum avant leur destruction.


De https://honfleur-infos.com/ ou Twitter : @Honfleurinfos